DAVOS (David Latastère)
DAVOS (David Latastère)

DAVOS (David Latastère)

 

Je m'appelle David Latastère mon surnom dans le milieu du surf est Davos j'ai 35 ans je surf depuis 25 ans et pratique le SUP depuis 6 ans.
J'habite à Messanges dans les Landes et je travaille à l'ADAPEI (Association départementale des Amis et Parents de Personnes Handicapées Mentales)  en tant que surveillant de nuit à St Paul les Dax . Je suis aussi auxiliaire de vie de formation et il m’arrive d’intervenir de façon ponctuelle auprès de particuliers ou de familles qui ont besoin d’aide dans l’accompagnement d’un de leur proche. J’aime le contact humain et ce travail social permet d’entretenir un relationnel toujours très enrichissant. Je suis aussi responsable d'une école 100% stand up "SUPLAND" qui est implanté à Messanges; et je propose des initiations sous forme de ballades sur le lac de Soustons coté Azur dans une réserve naturelle et protégée ainsi que des cours océan directement sur la plage de Messanges pour ceux qui veulent tenter l'expérience ou se perfectionner.
 
Comment as-tu commencé le SUP ?

 
La découverte du SUP c'est faite par Hasard. Grâce au waiteuteu surf club de Messanges qui à l'époque en avait un à disposition des licenciés, un big 12 pied super épais très lourd et difficile à manoeuvrer.
Hormis les premières difficultés à prendre du rail avec le monstre et trouver son équilibre debout , j'ai rapidement  été conquis par cette nouvelle approche de la glisse. la vision des choses était  totalement différente, et je voulais à tout pris maîtriser l'engin le plus rapidement possible. On ressent vite tout le potentiel de cette nouvelle discipline. Au début on ne sait pas trop quoi faire de la pagaie, mais très rapidement on comprend que c'est le point d'appui qui permettra de faire tourner les planches les plus volumineuses de manière déconcertante.
 
Comment organises-tu tes sessions généralement ?

 
Généralement j'organise mes sessions à l'avance en fonction des conditions ; j'ai la chance d'avoir un job qui me permet de surfer régulièrement mais c'est à double tranchant. Le travail de nuit est assez éprouvant sur le plan physiologique il peut entraîner de grosses baisses d'énergie qui se ressentent aussi dans l'eau, je suis actuellement en pleine reconversion et je me donne 2 ans pour définitivement arrêter le travail de nuit.
 
 
Quels sont tes endroits préférés dans les Landes et pourquoi ?

 
Je pourrais te citer Messanges,Vieux Boucau,Soustons, les Casernes,  la Nord Hossegor, les culs nus, les bourdaine, les Estagnots, la piste, VVF, Labenne,  Boucau  jusqu'à la frontière Basque pour avoir eu des sessions dantesque là bas mais les spots que tout le monde connais de réputation entraîne souvent des tensions…
 
 C'est aussi pour ça que mes endroits préférés dans les Landes sont certainement ceux que personne connais :  les fameux "secret spots"… En Effet les Landes c'est des centaines de kilomètres de bancs de sable plus ou moins adaptés à accueillir la houle propice. Chaque banc de sable est unique et peu révéler une vague aussi parfaite qu'éphémère , entre  bonne marrée et direction de houle, il faut sans cesse jouer avec les éléments, avoir le bon feeling et le bon timing pour bien déterminer l'endroit ou  surfer. C'est ainsi que nous nous  retrouvons toujours en petit comité  sur des spots isolés ou nous partageons une session dantesque en famille. C'est ça la vrai  magie dans les Landes et la magie du réseau cellulaire aussi j'avoue, et je ne parlerai pas de FB !
   
Comment décrirais-tu le genre de vague que l’on rencontre ?
 
 
Les Vagues landaises sont généralement très puissantes  bien creuses et rapides, c'est pourquoi il faut éviter de partir au dernier moment comme on peut le faire en surf; les late take off en SUP ne pardonnent pas surtout dans des endroits tendus comme La Nord ou la gravière, la piste il est important avant de s'aventurer sur ces spots avant d'avoir une bonne maîtrise de la prise de vitesse et de rester sur le rail pour ne pas décrocher en maintenant une bonne trajectoire dans le curl.
 
Quelle est l’atmosphère et l’état d’esprit que l’on retrouve ici ?


L'atmosphère et l'état d'esprit est assez aléatoire tout dépend de l'endroit ou tu va rider et du nombre de surfeurs déjà présent dans l'eau. Il est clair que l'été ça deviens compliqué de trouver un spot vierge; mais grâce au SUP on peu très facilement se déplacer d'un endroit à l'autre et trouver son bonheur sur un pic voisin encore vierge et tout aussi grisant voir mieux.
 
Que trouve-t-on d’unique ici qui n’existe pas ailleurs ?
 
Ce qu'il y a d'unique ici c'est que l'on peu trouver des vagues d'une perfection rare si on se donne la peine de chercher.
Les Landes proposent des endroits exceptionnels où l'on peu faire de sacré trips Rando SUP sur des lacs et rivières, où réside une faune et une flore sauvage riche et unique en son genre;  mais attention!!!  certains endroits sont classés réserve naturelle et vous n'êtes pas à l'abri de prendre une amende par les gardiens de l'environnement, c'est pourquoi je vous conseille d'aller vous  renseigner auprès des offices de tourisme qui vous indiquerons les endroits libre d'accès, en vous proposant des cartes où vous pourrez visualiser vos futures expéditions.
 
Comment analyserais-tu l’évolution du nombre de pratiquants SUP dans le coin ?
 
Le SUP à pris une ampleur considérable dans le coin pour 2 raisons:
 
la première c'est que le SUP est une discipline accessible à tous, que l'on prend immédiatement du plaisir à glisser sur de l'eau plate, qu'il ne faut pas être un sportif aguerri pour en faire et qu'au final il apporte un bien être physique et psychique;  faire du sport par plaisir sans se rendre compte que l'on fait du sport en faisant du bien à son corps c'est quelque chose d'exceptionnel. Il est vrai que si l'on fait 2 heures de SUP par jour le corps va rapidement se transformer en quelque chose d'agréable à regarder. J'ai entendu dire par un sondage que 70% des pratiquant SUP dans le monde toute catégorie confondues sont des Femmes ! info ou intox?   
 
La deuxième raison c'est que le SUP est une activité très complémentaire au surf             
de plus en plus de surfeurs et body boarders l'on bien compris.
Personnellement je ne fait quasiment plus de surf et quand je me remet à celui ci , il me manque la pagaie. Chose curieuse, et je ne suis pas le seul à le constater ; la pratique du SUP améliore notre style de surf par une meilleure prise de rail et des appuis plus puissants quand on se remet à la petite planche. Donc au final  il n'y a que des avantages à passer le cap du SUP.
 
Conseils pour SUPer tranquillement ici ?
 
Le mieux pour SUPer tranquillement sans histoire c'est d'éviter les spots surpeuplés où sont concentrés les locaux, il ne faut pas s'imposer et essayer de trouver un endroit  peu fréquenté surtout quand on débute. Pensez à bien vous décaler des autres pratiquants, évitez de venir à plus de 2 SUP sur un même spot, surtout si le spot est déjà occupé par d'autres SUPer. La cohabitation entre SUPer et surfer peu être tendue sur certains spots, pas tous heureusement mais en règle générale si vous arrivez sur un spot occupé dîtes bonjours et essayez de vous faire accepter en discutant avec ceux qui vous paraissent aigris, le dialogue est souvent la clef de la réussite pour se faire accepter. Dîtes leur que vous connaissez "Davos" et là vous êtes sur de passer une session de merde.

 

 

Spots :
 
Sud Landes : de Boucau à Contis

Balades :


Lac d’hossegor
Lac marin Port d’albret (vieux boucau)
Etang de Soustons
Marais d’Orx à Labenne
Lac de Léon
Lac d'Azur

 

Interview : SUP MAG

 

Palmarès :

Champion des Landes et d'Aquitaine en SUP  Open  en  2012